aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Isabelle Hontebeyrie

 

Tombée dans la marmite du cinéma dès sa plus tendre enfance, Isabelle Hontebeyrie est diplômée de l’Université de Cambridge. Journaliste et critique de films depuis plus de 20 ans, elle a travaillé pour différents sites web et publications dont Canoe, Star Inc., Urbania, En route, etc. Elle œuvre depuis 2010 au sein de l’Agence QMI.
 

Quel est votre premier film marquant?
Ça dépend du moment marquant, héhé.

- Le premier vu au cinéma (et le premier à m’avoir donné des cauchemars): Snow White and the Seven Dwarves de Walt Disney;
- Le premier qui m’a fait pleurer : Bambi de Walt Disney;
- Le premier dont j’ai su les répliques par cœur : Casablanca de Michael Curtiz;
- Le premier auquel j’ai emmené, toute seule comme une grande, mon petit frère : Firefox de Clint Eastwood;
- Le premier qui m’a fait sentir l’univers : Close Encounters of the Third Kind de Steven Spielberg;
- Le premier qui m’a fait sentir la vie : 2001: A Space Odyssey de Stanley Kubrick;
- Le premier regardé sur HBO en cachette de mes parents parce que je n’avais pas l’âge requis : Ordinary People de Robert Redford;
- Le premier vu presque seule au cinéma, lors d’une sortie scolaire, alors que je n’avais pas l’âge requis (décidément!) : Excalibur de John Boorman.
 

Quelle est votre première critique publiée?
Je ne sais plus.

Quel est le rôle du critique de cinéma, selon vous?
Celui de partager une passion.

Quel est votre rituel d’écriture?
Aucun, ça dépend du texte à écrire.

Qui est votre critique ou théoricien de cinéma préféré?
Aucun.

Dans quel film aimeriez-vous vivre?
N’importe quel film de Frank Capra pour l’idéalisme, de Warren Beatty pour l’ironie, de Wes Anderson et/ou Charlie Chaplin pour la magie.

Quel cinéaste voudriez-vous inviter au cinéma?
Il y en a tellement, morts ou vivants! Dans le désordre : Orson Welles, Mel Gibson, Tim Burton, Clint Eastwood, Roman Polanski, Warren Beatty, Frank Capra, Erich von Stroheim, John Ford, Woody Allen, Mira Nair, Mel Brooks, Charlie Chaplin, etc. S’il ne devait y en avoir qu’un unique, alors Jack L. Warner.


Pour les questions suivantes, je suis obligée de tricher… J’aime trop les films américains pour les mettre dans les « internationaux », je sépare donc cette catégorie en deux… 

5 films américains préférés (dans le désordre)

Reds de Warren Beatty
Lost Horizon de Frank Capra
Citizen Kane d’Orson Welles
Paths of Glory de Stanley Kubrick
Requiem for a Dream de Darren Aronofsky

5 films internationaux préférés (dans le désordre)

La trilogie d’Apu de Satyajit Ray
La grande illusion de Jean Renoir
La Belle et la bête de Jean Cocteau
La vie et rien d’autre de Bertrand Tavernier
Gallipoli ou The Year of Living Dangerously de Peter Weir

Là encore, je triche un peu avec 5 films canadiens préférés (dans le désordre)

Polytechnique de Denis Villeneuve
Le déclin de l’empire américain de Denys Arcand
Contre toute espérance de Bernard Émond
Chorus de François Delisle
Le violon rouge de François Girard

 

 

Conseil d'administration

Composition du conseil d'administration de l'AQCC, tel que choisi lors de l'Assemblée générale annuelle du 26 janvier 2017.

  • Claire Valade - Présidente
  • Jean-Marie Lanlo - Vice-Président
  • Luc Chaput - Secrétaire-Trésorier
  • Kevin Laforest - Conseiller - médias électroniques
  • Pascal Grenier - Conseiller
  • Julie Vaillancourt - Conseillère

Nos membres

L'AQCC compte une soixantaine de membres représentant une vingtaine de médias différents.

Radio, internet, imprimé ou télévision, à l'AQCC, tous les types de médias sont représentés.

Consultez la liste des membres