aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Compte-rendu du festival CINÉDRONES 2016 - Nouvelles de l'AQCC

Compte-rendu du festival CINÉDRONES 2016

par Louise-Véronique Sicotte

En tant que membre du jury et représentante de l’AQCC à la première édition canadienne du Festival CinéDrones qui se déroulait à Alma les 11 et 12 novembre dernier, j’ai eu la chance et le bonheur de vivre une immersion brève et intense dans le monde aérien des drones. Ce festival a cette particularité de présenter en compétition des films intégrant des prises de vues aériennes réalisées par des drones. Un premier festival sous le signe de l’enthousiasme dans cette localité qui porte bien son titre de ville de l’hospitalité.

Le Festival CinéDrones est un concept acheté à la ville de Bordeaux qui a tenu la première édition l’an dernier. D’ailleurs des représentants français étaient présents à l’évènement. Pourquoi un tel festival s’est-il déroulé  à Alma au Lac St-Jean? Il faut savoir que le Centre d’excellence des drones se situe à Alma et que la création du Consortium international de sites de tests aéronautiques lie ces deux villes depuis deux ans. Alma était donc toute désignée pour organiser ce festival.

Notre jury, présidé par le réalisateur saguenéen Jean-Marc E. Roy, était composé du comédien Jason Roy Léveillée, également président d’honneur du festival, des réalisateurs français et italien spécialistes des drones Michael Gisselere et Marco Camilloni ainsi de Julie Bernier, responsable des projets spéciaux au festival REGARD au Saguenay, et de moi-même. Une diversité de points de vue, de sensibilité, d’expériences de chacun de nous a donné lieu à des échanges fort intéressants et riches de nouvelles connaissances.

Classés dans six catégories, 30 films avaient été sélectionnés parmi plus de 1 000 courts métrages provenant de 27 pays. Suite au visionnement des films en compétition et au constat de productions de qualité insuffisante dans certaines catégories, nous avons rapidement et d’un commun accord décidé de décerner des prix non pas par catégorie mais selon des éléments spécifiques propres au genre cinématographique, comme entre autres le prix de la mise en scène et les prix de la qualité technique et artistique. Ce changement a permis au jury de faire des choix plus libres et pertinents afin de mieux souligner la valeur des films gagnants. D’ailleurs, Bordeaux qui accueillera la troisième édition en 2017 utilisera cette même procédure de remise de prix. Cinq prix ont donc été décernés par le jury, dont deux à des réalisateurs de la région présents à la soirée de clôture.

Avec son village des drones situé dans une grande salle de l’hôtel Universel et regroupant différentes activités et exposants, le festival donnait aussi l’occasion de faire connaître à la population locale l’utilité, le fonctionnement et la règlementation des drones. Un volet informatif et pédagogique fort pertinent pour démystifier cette nouvelle technologie mais aussi pour faire découvrir son apport artistique au cinéma. Le public était ainsi convié à visionner gratuitement en rafale les films en compétition et à voter pour son film préféré.

Cette première édition de ce festival de films de drones en sol québécois a suscité une belle curiosité de la part de la population. En plus de rassembler des amateurs et professionnels du drone, elle a démontré que cette nouvelle technologie, si elle est bien maîtrisée et mise au service de l’art avec imagination et talent, peut nous emporter vers le ciel avec émerveillement.

Films primés au Festival CinéDrones 2016 (visionnez les films sur le site web de Cinédrones)
Prix décernés par le jury
Prix du meilleur film: Brest Fortress d'Hanna Mironenko-Usikova, Fédération Russe
Visite inusitée des vestiges de la forteresse Brest, symbole de la résistance russe face à l’armée allemande. Des images fortes et évocatrices, une bande son percutante.

Prix de la mise en scène: Le silence fait peur aux brutes d'Étienne Boulanger, Canada
D’un coté, un batteur isolé sur une pointe de terre, de l’autre quatre rameurs dans un kayak. Un contraste terre-eau épuré, au rythme de la percussion.

Prix de l’innovation: Running into the air de Sebastian Wöber, Autriche
Un homme se met à courir puis s’envole. Trois minutes de sensations intenses. On partage avec le personnage l’ivresse de voler jusqu’au retour brutal sur terre.

Prix de la qualité artistique: DIZI de David-Étienne Durivage, Canada
Une vidéo d’art où l’effet miroir est mis en lumière par un esthétisme recherché qui crée un effet hypnotisant.

Prix de la technique et utilisation du drone : Drone Showreel-Big Fly de Joris Favraud, France
Une démonstration de l’utilisation intérieure et extérieure du drone, une mosaïque de plans et de changements de rythmes accompagnés d’une narration sobre et efficace.

Choix du public
Norway de Simen et Mathias Haughom, Norvège
La Norvège vue des airs à travers ses montagnes, ses plaines et la mer avec comme fil conducteur des couchers de soleil éblouissants. Un ravissement pour l’œil.

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Le film choral

Les dernières publications de nos membres :

  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy
  • Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perreault, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Barbe, premier roman de Julie Demers