aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

La grande noirceur présenté par l'AQCC au Cinéma du Musée - Nouvelles de l'AQCC

La grande noirceur présenté par l'AQCC au Cinéma du Musée

 

Dans le cadre de la collaboration entre le Cinéma du Musée et l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC), le critique Jean-Philippe Gravel (Ciné-Bulles) viendra présenter le dernier film de Maxime Giroux La grande noirceur.

La projection aura lieu vendredi le 25 janvier à 18h15. Le film sera présenté en version originale française avec sous-titres anglais. La présentation sera effectuée en français.


La grande noirceur Maxime Giroux | Québec | 95 min | fiction | 2018 
synopsis 
| Afin d'échapper à la conscription de la Deuxième Guerre mondiale, Philippe s'exile dans l'ouest des États-Unis. De passage dans une petite ville, le Québécois remporte un concours d'imitation de Charlot doté d'une somme rondelette. Sa joie est de courte durée, puisqu'au sortir de la salle de spectacle, des malfrats qui l'avaient repéré le délestent de son argent, ne lui laissant que son maigre baluchon, sa canne et son chapeau melon. Errant dans d'immenses étendues désertiques et inhospitalières, Philippe croise la route de Batignolles, un imprésario gouailleur qui le conduit dans un campement d'ouvriers situé. De là, le Québécois pense pouvoir regagner la maison familiale, où l'attend sa mère anxieuse. Sur le chemin du retour, il fait une halte dans un village fantôme, peuplé d'étranges personnages réfugiés à l'intérieur de la cave d'une masure abandonnée.
réalisation Depuis 2001, Maxime Giroux a réalisé quatre courts métrages. Ses deux derniers, Le rouge au sol et Les jours ont remporté plus d’une quinzaine de prix internationaux. Demain, son premier long-métrage, a été sélectionné en compétition officielle au Festival du Film de Turin. Il a également mérité une mention spéciale du jury au Festival de Tübingen. Jo pour Jonathan, son plus récent film, en parfaite continuité avec ses oeuvres précédentes, eut droit à sa première mondiale au Festival International de Locarno. Proposant une audacieuse histoire d’un amour impossible, Félix et Meira, son troisième long métrage de fiction fut grandement récompensé dans divers festivals avant sa sortie en salles en janvier 2015.
distribution | FunFilm Distribution
(Source : Cinéma du Musée et Films du Québec)

À propos de Jean-Philippe Gravel: Rédacteur pour Ciné-Bulles, il a notamment écrit sur Godard, Paul Thomas Anderson, Tarkovski, Jacques Rivette, l'érotisme au cinéma et les différentes versions de Blade Runner. Il est également auteur et enseignant.

 

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Dossier l'AQCC a quarante ans

À l’occasion de notre quarantième anniversaire et dans le cadre de la tenue d’une table ronde sur la critique qui a eu lieu le samedi 7 décembre 2013 à la Cinémathèque québécoise, nous avons pensé utile de retranscrire quelques uns des textes qui avaient été publiés en 1990 par l’Association québécoise des critiques de cinéma, dans un fascicule intitulé La critique et le cinéma au Québec.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Frankenstein lui a échappé

Les dernières publications de nos membres :

  • Frankenstein lui a échappé, d'André Caron
  • Little Beast, de Julie Demers
  • Philosopher à travers le cinéma québécois. Xavier Dolan, Denis Côté, Stéphane Lafleur et autres cinéastes, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy