aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Le fils de Saul (Saul fia) remporte le prix AQCC du meilleur long métrage international 2016 - Nouvelles de l'AQCC

Le fils de Saul (Saul fia) remporte le prix AQCC du meilleur long métrage international 2016

 

Dans le cadre de la remise de ses prix annuels et à l’issue du deuxième tour de vote auprès de l’ensemble de ses membres, l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) est heureuse de décerner son prix du meilleur long métrage international de l’année 2016 au film Le fils de Saul (Saul fia) de László Nemes (Hongrie).

Grand prix du Festival international du film à Cannes en 2015, ce premier long métrage du cinéaste hongrois sortait au Québec en janvier 2016, acclamé par la critique mondiale et récompensé par l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2016.

Le fils de Saul (Saul fia) | László Nemes | 107 min | drame | 2015
synopsis | Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau. Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît son fils. Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture.
réalisation | Fils du réalisateur hongrois András Jeles, ancien étudiant de la Tisch School of the Arts de la New York University et boursier de la Cinéfondation, László Nemes a écrit et réalisé plusieurs courts métrages primés (Arrivals, 1999; Türelem/With a Little Patience, 2006; The Counterpart, 2008; Az úr elköszön/The Gentleman Takes His Leave, 2010). Il a coécrit le scénario du Fils de Saul avec la scénariste française Clara Royer. Il a aussi été deuxième assistant de son compatriote Béla Tarr sur son film L’homme de Londres (A londoni férfi, 2007).
distribution | Métropole
(renseignements et textes tirés du catalogue de Cannes 2015 et autres sources diverses)

Outre Le fils de Saul, les membres de l’Association étaient appelés à faire leur choix parmi quatre autres finalistes : American Honey d’Andrea Arnold (États-Unis/Grande-Bretagne), Aquarius de Kleber Mendonça Filho (Brésil/France), Elle de Paul Verhoeven (France) et Mia Madre de Nanni Moretti (Italie).

Les prix annuels 2016 de l’AQCC récompensent des oeuvres sorties au Québec entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016.

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Le film choral

Les dernières publications de nos membres :

  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy
  • Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perreault, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Barbe, premier roman de Julie Demers