aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Le vingtième siècle remporte le Prix Luc-Perreault/AQCC du meilleur film québécois de l’année 2019 - Nouvelles de l'AQCC

Le vingtième siècle remporte le Prix Luc-Perreault/AQCC du meilleur film québécois de l’année 2019

Montréal, 8 mars 2020 — Au terme du 2e tour de vote pour l’attribution du Prix Luc‑Perreault/AQCC du meilleur film québécois 2019, les membres de l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) ont porté leur choix sur Le vingtième siècle (The Twentieth Century) de Matthew Rankin, une production Voyelles Films, distribuée par Maison 4:3. Il s’agit du premier long métrage de Rankin.

Le prix est assorti d’une bourse de 2000 $, offerte par la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal, partenaire de l’AQCC depuis 2018. Le prix a été remis officiellement au cinéaste hier par le président de l’Association, Paul Landriau, dans le cadre de la remise de prix des Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC).

Rappelons que le Prix Luc-Perreault/AQCC, connu au fil des ans sous d’autres noms, est remis chaque année par l’Association depuis 1974. Ce prix a été le tout premier prix d’ici décerné annuellement au meilleur film québécois et c’est toujours le seul prix remis par la critique québécoise à un long métrage québécois. Depuis 2012, le prix est nommé en l’honneur de Luc Perreault, décédé en 2007. Pionnier de la critique de cinéma québécoise au service de La Presse pendant près de 40 ans, il était aussi l’un des membres fondateurs de l’AQCC. Le tout premier prix de l’AQCC a été remis à Michel Brault pour Les ordres (1974) et, l’an dernier, c’est Luc Bourdon qui avait remporté le prix pour La part du diable. Le Prix Luc-Perreault/AQCC 2019 récompense une œuvre québécoise sortie au Québec en salles, en festival ou sur une plateforme de diffusion numérique entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019.

Les quatre autres finalistes en 2019 étaient, en ordre alphabétique, Antigone de Sophie Deraspe, La grande noirceur de Maxime Giroux, Soleils noirs de Julien Élie, et Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles.

L’AQCC tient à remercier la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal, pour son soutien financier à la bourse accompagnant le prix, et tout particulièrement Mme Solédane Hébert, directrice des communications et adjointe à la direction générale. Merci aussi à Mme Lucille Beauchemin et la famille de M. Luc Perreault de nous permettre à continuer d’honorer la mémoire de ce dernier en donnant son nom à notre prix annuel. Merci également à Mme Ségolène Roederer, directrice de Québec Cinéma, et toute l’équipe des RVQC.

Merci enfin aux distributeurs — FunFilm et Maison 4:3 — d’avoir permis à nos membres de revoir les cinq finalistes durant le 2e tour de vote pour se rafraîchir la mémoire.

 

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Dossier l'AQCC a quarante ans

À l’occasion de notre quarantième anniversaire et dans le cadre de la tenue d’une table ronde sur la critique qui a eu lieu le samedi 7 décembre 2013 à la Cinémathèque québécoise, nous avons pensé utile de retranscrire quelques uns des textes qui avaient été publiés en 1990 par l’Association québécoise des critiques de cinéma, dans un fascicule intitulé La critique et le cinéma au Québec.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Irina Hrabal

Les dernières publications de nos membres :

  • Irina Hrabal, de Claude R. Blouin
  • The New Romanian Cinema, de Christina Stojanova
  • Frankenstein lui a échappé, d'André Caron
  • Little Beast, de Julie Demers
  • Philosopher à travers le cinéma québécois. Xavier Dolan, Denis Côté, Stéphane Lafleur et autres cinéastes, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy