aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

L’AQCC célèbre avec le FNC le 40e anniversaire du Festival international du film de la critique québécoise (FIFCQ) - Nouvelles de l'AQCC

L’AQCC célèbre avec le FNC le 40e anniversaire du Festival international du film de la critique québécoise (FIFCQ)

Le 11 août 1977 était lancé le Festival international du film de la critique québécoise (FIFCQ). Créatrice de ce FIFCQ, l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) est très heureuse de s’associer au Festival du nouveau cinéma (FNC) pour souligner le 40e anniversaire de cette manifestation qui, malgré sa (trop) brève existence, aura marqué par son audace visionnaire. Le jeudi, 12 octobre prochain, à 20 h, à la Cinémathèque québécoise (PROJECTION ANNULÉE), l’AQCC présentera donc, en collaboration avec le FNC (section Présentations spéciales), deux des oeuvres phares du FIFCQ : India Song de Marguerite Duras, précédé de Anastasie oh ma chérie de Paule Baillargeon. MISE À JOUR (10/12/2017) : Nous avons le regret de vous informer que, dû à des circonstances hors de notre contrôle, la projection d’India Song de Marguerite Duras et d’Anastasie oh ma chérie de Paule Baillargeon, prévue aujourd’hui jeudi, 12 octobre, à 20 h, à la Cinémathèque québécoise, en collaboration avec le Festival du nouveau cinéma, est ANNULÉE.

 

Mené par son président-fondateur, Gilles Marsolais (et annoncé par une affiche dessinée par Micheline Lanctôt!), le FIFCQ investissait la salle Maisonneuve de la Place des Arts (là même où s’ouvre ce soir le FNC) du 11 au 18 août 1977. Était offert aux cinéphiles montréalais un programme particulièrement impressionnant comprenant certains des cinéastes et des oeuvres incontournables de l’époque (et, avec le recul, de l’histoire du cinéma mondial), dont Une journée particulière d’Ettore Scola, Partition inachevée pour piano mécanique de Nikita Mikhalkov, Le vieux pays où Rimbaud est mort de Jean Pierre Lefebvre, Le voyage des comédiens de Theo Angelopoulos, La dentellière de Claude Goretta, Pain et chocolat de Franco Brusati, sans oublier India Song et Anastasie oh ma chérie, pour ne nommer que ceux-là. La programmation était complétée par des rencontres, des tables rondes et une exposition, en présence d’invités de marque, dont Angelopoulos, Brusati, Isabelle Huppert et Monique Mercure. Le FIFCQ ne connaîtrait qu’une seule autre édition, en 1978.

La soirée du 12 octobre prochain se tiendra en présence de certains des artisans du FIFCQ, dont son principal chef d’orchestre, Gilles Marsolais, qui y fera part de quelques souvenirs sur l’organisation de ce rêve un peu fou, ainsi qu’André Roy, alors trésorier et membre du comité organisateur du festival. Tous deux membres fondateurs de l’AQCC, ils font toujours partie de l’Association et sont également critiques pour la revue 24 images. Pour marquer l’événement, un certificat souvenir sera remis à l’occasion à ses principaux participants. La parenté évidente entre le FIFCQ et le FNC
(actuellement dans sa 46e année) faisait de ce dernier le lieu idéal pour accueillir cet événement.

L’AQCC remercie chaleureusement tous les artisans du FIFCQ, à commencer par tous les membres des comités d’administration et d’organisation de sa première édition, Gilles Marsolais et André Roy en tête. L’AQCC remercie aussi l’équipe du FNC, partenaire de longue date de l’Association, et tout spécialement son directeur général, Nicolas Girard Deltruc, qui a accepté de nous accueillir dans le giron de son festival, et son codirecteur de la programmation, Philippe Gajan, pour sa précieuse collaboration dans l’organisation de l’événement, ainsi que la Cinémathèque québécoise et son
directeur général, Marcel Jean, pour sa salle et le prêt des copies des deux oeuvres présentées, et Fabrice Montal, programmateur-conservateur (cinéma, télévision et nouveaux médias), pour son aide appréciée. Enfin, l’AQCC remercie aussi son secrétaire-trésorier et historien résident, Luc Chaput, initiateur de cette célébration du 40e anniversaire du FIFCQ.

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Le film choral

Les dernières publications de nos membres :

  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy
  • Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perreault, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Barbe, premier roman de Julie Demers