aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Paterson remporte le Prix AQCC du meilleur long métrage international 2017 - Nouvelles de l'AQCC

Paterson remporte le Prix AQCC du meilleur long métrage international 2017

Montréal, 6 février 2017 — Dans le cadre de la remise de ses prix annuels et à l’issue du deuxième tour de vote auprès de l’ensemble de ses membres, l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) est heureuse de décerner son prix du meilleur long métrage international de l’année 2017 au film Paterson de Jim Jarmusch (États-Unis/France/Allemagne).

Lancé au Festival international du film à Cannes en 2016, ce dernier long métrage du vétéran américain sortait au Québec en février 2017, acclamé par la critique mondiale. Le film a depuis fait la tournée des festivals mondiaux et remporté nombre de nominations et de prix, entre autres pour son acteur principal, Adam Driver. Paterson figure également dans les listes des meilleurs films émises par plusieurs associations de critiques comme la nôtre.

Paterson | Jim Jarmusch | 118 min | drame | 2016
synopsis
| Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes — de William Carlos Williams à Allen Ginsberg — aujourd’hui en décrépitude. Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme, et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas…
réalisation | Cinéaste indépendant américain né Akron, en Ohio, en 1953, influencé par la Nouvelle Vague, le cinéma tchèque des années 1960 et l’oeuvre de Wim Wenders, Jim Jarmusch est l’un des précurseurs ce qu’il est convenu d’appeler l’âge d’or du cinéma indépendant américain. Il s’impose sur la scène internationale dès son premier long métrage, Stranger Than Paradise (1984), qui lui vaut la Caméra d’or à Cannes. Il enchaîne depuis les films singuliers qui portent sa marque inimitable : personnages solitaires, en quête de quelque chose de perdu ou au contraire empreints d’une certaine sérénité, langueur et contemplation. Down by Law (1987), Mystery Train (1988), Ghost Dog: The Way of the Samurai (1999), Broken Flowers (2005), Only Lovers Left Alive (2013) sont parmi ses oeuvres les plus connues.
distribution | Métropole
(renseignements et textes tirés du site du distributeur et Ciné-Ressources)

Outre Paterson, les membres de l’AQCC étaient appelés à faire leur choix parmi quatre autres finalistes : Dunkirk de Christopher Nolan (Grande-Bretagne/Pays-Bas/France/États-Unis), The Florida Project de Sean Baker (États-Unis), Good Time de Ben et Joshua Safdie (États-Unis) et Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne/Autriche/Suisse/Roumanie/France).

Les prix annuels 2017 de l’AQCC récompensent des oeuvres sorties au Québec entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017. Le nom du lauréat du Prix Luc-Perreault/AQCC du meilleur film québécois de l’année 2017 sera dévoilé le 28 février prochain, dans le cadre de la remise des prix des Rendez-vous Québec Cinéma.
 

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Le film choral

Les dernières publications de nos membres :

  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy
  • Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perreault, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Barbe, premier roman de Julie Demers