aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Prix Luc-Perreault/AQCC - Partenariat de commandite sur trois ans entre l’AQCC et la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal - Nouvelles de l'AQCC

Prix Luc-Perreault/AQCC - Partenariat de commandite sur trois ans entre l’AQCC et la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal

 

Montréal, 11 février 2019 — L’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) est fière d’annoncer que son partenariat de commandite avec la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal, entamé l’an dernier dans le cadre de la remise du Prix Luc-Perreault/AQCC du meilleur film québécois de l’année 2017, a été prolongé pour les trois prochaines années. En effet, la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal remettra cette année ainsi qu’en 2020 et jusqu’en 2021 la bourse de 2 000 $ accompagnant le Prix, dont le gagnant sera dévoilé le 28 février prochain dans le cadre de la remise de prix des Rendez‑vous Québec Cinéma.

Rappelons les titres des finalistes 2018 (en ordre alphabétique), tels que désignés en décembre dernier au deuxième tour de vote des membres de l’AQCC :

All you can eat Buddha, réal. : Ian Lagarde (FunFilm Distribution)
Chien de garde, réal. : Sophie Dupuis (Axia Films)
La disparition des lucioles, réal. : Sébastien Pilote (Les Films Séville)
Les faux tatouages, réal. : Pascal Plante (Maison 4:3)
La part du diable, réal. : Luc Bourdon (Office national du film du Canada)

« Nous sommes très heureux de ce partenariat avec la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal, » déclare Paul Landriau, président de l’AQCC. « L’AQCC entretient une relation d’affaires de très longue date avec cette institution financière, soit depuis la fondation de l’Association, en 1973. Nous sommes très heureux de la confiance que nous témoigne la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal à faire perdurer cette excellente relation d’autre façon. Amorcée l’an dernier, cette nouvelle collaboration nous permet d’assurer le soutien financier de la bourse associée au Prix le plus important de l’AQCC, laquelle a été lancée il y a six ans à l’aide de Mme Lucille Beauchemin, veuve de M. Luc Perreault. Et nous sommes particulièrement fiers de pouvoir compter sur l’appui de la Caisse pour les trois prochaines années. »

Mme Louise Bergeron, directrice générale de la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal, ajoute : « Ce partenariat est d’autant plus important pour nous puisqu’il nous permet d'appuyer non seulement la culture, mais également de reconnaître nos artistes d’ici. Cette contribution est possible grâce à nos membres qui nous font confiance et qui nous confient leurs avoirs. C’est ainsi que nous pouvons redonner à la communauté par le biais de beaux partenariats comme celui-ci. »

Rappelons que le Prix Luc-Perreault/AQCC, connu au fil des ans sous plusieurs autres noms, est remis chaque année par l’Association depuis 1974. Ce prix a d’ailleurs été le tout premier prix d’ici décerné annuellement au meilleur film québécois et il s’agit encore aujourd’hui du seul prix remis par la critique québécoise à un long métrage québécois. Depuis 2012, il porte le nom de Luc Perreault, regretté critique de cinéma de La Presse et membre fondateur de l’AQCC. Le Prix a été remis pour la première fois au film Les Ordres de Michel Brault (1974), devenu depuis l’un des très grands classiques du cinéma québécois; le dernier lauréat est le cinéaste Robin Aubert, qui obtenait le Prix l’an dernier pour Les affamés (2017). Le Prix Luc-Perreault/AQCC 2018 récompensera une œuvre québécoise sortie au Québec en salles, en festival ou en diffusion numérique entre le 1er janvier et le 31 décembre 2018.

Nous remercions Mme Beauchemin et la famille de M. Luc Perreault de nous permettre de continuer à honorer la mémoire de ce dernier en donnant le nom de ce pionner de la critique à notre prix annuel. Nous remercions aussi Mme Ségolène Roederer, directrice de Québec Cinéma, et toute l’équipe des Rendez‑vous Québec Cinéma, à commencer par Mmes Antonine Salina et Jasmine Caron, de nous accueillir à nouveau parmi eux pour la remise du Prix et la présentation des finalistes en salles. Finalement, nous remercions la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal et tout particulièrement Mme Solédane Hébert, directrice des communications et adjointe à la direction générale, ainsi que Mme Vanessa Constantineau, conseillère en communications et vie associative, pour leur aide et leur soutien extrêmement appréciés dans la mise en œuvre et la poursuite de ce partenariat.

| à propos de la caisse desjardins du quartier-latin de montréal

Avec un actif global de plus de 550 millions, la Caisse Desjardins du Quartier-Latin de Montréal contribue au mieux-être économique et social de quelque 20 849 membres et de la collectivité où elle est présente. Elle offre toute la gamme de produits et de services financiers du Mouvement Desjardins, dont elle fait partie intégrante. Premier groupe financier coopératif du Canada, le Mouvement Desjardins est reconnu parmi les institutions financières les plus solides en Amérique du Nord.

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Dossier l'AQCC a quarante ans

À l’occasion de notre quarantième anniversaire et dans le cadre de la tenue d’une table ronde sur la critique qui a eu lieu le samedi 7 décembre 2013 à la Cinémathèque québécoise, nous avons pensé utile de retranscrire quelques uns des textes qui avaient été publiés en 1990 par l’Association québécoise des critiques de cinéma, dans un fascicule intitulé La critique et le cinéma au Québec.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Frankenstein lui a échappé

Les dernières publications de nos membres :

  • Frankenstein lui a échappé, d'André Caron
  • Little Beast, de Julie Demers
  • Philosopher à travers le cinéma québécois. Xavier Dolan, Denis Côté, Stéphane Lafleur et autres cinéastes, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy