aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Retour sur Fantasia 2021 par Martin Gignac - Nouvelles de l'AQCC

Retour sur Fantasia 2021 par Martin Gignac

Pour son 25e anniversaire, Fantasia s'est déroulé de façon hybride: virtuellement et en personne, majoritairement au Cinéma Impérial. Il n'en fallait pas plus pour que notre jury, encore une fois cette année, ait décidé de délibérer en «présentiel»... à un mètre de distance, évidemment.

Les délibérations se suivent sans se ressembler. Souvent un titre sort aisément du lot. Parfois il faut clairement le chercher. Les conceptions du cinéma diffèrent grandement d'une personne à l'autre, ce qui provoque un fascinant clash d'idées et d'argumentations.

Ce fut le cas cette année, alors que le film préféré d'un membre fut le plus détesté du second. Pourtant il n'y avait que neuf longs métrages dans la catégorie Caméra Lucida, tous très différents. Pas une année faste, mais pas une année catastrophique pour autant. Entre Tin Can, King Car et We're All Going to the World's Fair, les esprits s'enfiévraient. « Tant que ce ne soit pas ce titre-ci ou ce titre-là qui se sauve avec les honneurs. »

Les discussions se déroulaient à vive allure et le sablier du temps semblait infini. Deux options finissaient par apparaître à l'horizon: opter pour un consensus mou et choisir une oeuvre que personne n'a réellement détestée mais que personne n'a réellement aimée ou mettre chacun de l'eau dans son vin et sortir la mention spéciale pour satisfaire le trio. Tout le monde pourra finalement se regarder dans le miroir et dormir en paix: c'est la seconde option qui a été retenue.

Pourtant une vive impression émanait dans les premiers échanges. Celle que l'oeuvre malaisienne The Story of Southern Islet allait finir au sommet. Un sentiment ultimement confirmé. Au sein de ce très beau film de Chong Keat Aun, le fantastique semble sans cesse cohabiter avec le réel. Il est question de nature, de spiritualité et de métaphores politiques, mais surtout de la quête d'une femme pour secourir son mari. Oui, le rythme lancinant ne sera pas pour tous et son esprit évoque un peu trop le travail d'Apichatpong Weerasethakul et d'Hou Hsiao-hsien. Sauf que la splendeur de sa photographie finit par emporter l'adhésion.

Dans un registre similaire qui se développerait d'une façon beaucoup plus sombre et désespérée, Midnight in a Perfect World de Dodo Dayao en est le parfait complément. Il s'agit d'une autre région de l'Asie - ici les Philippines - où la population tente de survivre face à l'hégémonie dominante. À quoi bon fuir si les ombres malsaines sont toujours là pour aspirer l'âme des habitants? Sans être totalement maîtrisé, le récit ne manque surtout pas d'ambiance et d'atmosphère, développant notamment une scène dantesque qui hante pendant longtemps...

Finalement la logique a été retenue. Celle de récompenser l'Art dans ce qu'il a de plus pur, de plus indomptable. The Story of Southern Islet et Midnight in a Perfect World n'ont pas fait l'unanimité et ce sont des créations qui ne laissent pas indifférent. C'est peut-être mieux ainsi, justement, de s'éloigner des sentiers battus pour oser une nouvelle conception du cinéma.

Membres du jury: Claire Valade, Jean-Marie Lanlo, Martin Gignac

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Dossier l'AQCC a quarante ans

À l’occasion de notre quarantième anniversaire et dans le cadre de la tenue d’une table ronde sur la critique qui a eu lieu le samedi 7 décembre 2013 à la Cinémathèque québécoise, nous avons pensé utile de retranscrire quelques uns des textes qui avaient été publiés en 1990 par l’Association québécoise des critiques de cinéma, dans un fascicule intitulé La critique et le cinéma au Québec.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Irina Hrabal

Les dernières publications de nos membres :

  • Jacques Leduc : Trois pommes à côté du cinéma, de Robert Daudelin
  • Irina Hrabal, de Claude R. Blouin
  • The New Romanian Cinema, de Christina Stojanova
  • Frankenstein lui a échappé, d'André Caron
  • Little Beast, de Julie Demers
  • Philosopher à travers le cinéma québécois. Xavier Dolan, Denis Côté, Stéphane Lafleur et autres cinéastes, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy