aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

The Sniper of Kobani remporte le prix de la critique québécoise 2016 - Nouvelles de l'AQCC

The Sniper of Kobani remporte le prix de la critique québécoise 2016

Dans le cadre de la remise des prix du 20e REGARD, Festival international du court métrage au Saguenay, le 19 mars dernier, le jury de la critique québécoise, commandité par l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC), décernait le prix de la critique québécoise 2016 à The Sniper of Kobani de Reber Dosky (Pays-Bas). Le prix s’accompagne d’une bourse de 500 $ en argent, offerte par l’AQCC.

Composé de deux représentants de l’AQCC, Jean-Marie Lanlo (Cinéfilic et Séquences) et Claire Valade (Séquences), ainsi que d’un juré étranger invité, Premendra Mazumder (secrétaire de la Indian Film Critics Association), le jury de la critique québécoise a arrêté son choix sur le film de Reber Dosky « pour son habileté à aborder un sujet complexe de manière simple et humble, et pour sa capacité à parler de l’essence de la guerre à travers un témoignage humain ».


The Sniper of Kobani | Reber Dosky | 12 min | documentaire | 2015
synopsis | Portrait d'Haron, combattant kurde venu dans la ville syrienne de Kobani pour mettre fin à l'occupation de l’EI. Haron est sniper dans les ruines gigantesques de la ville. Dans sa cachette, il réfléchit à ses espoirs et à ses cauchemars.
réalisation | Reber Dosky est un cinéaste kurdo-hollandais qui a terminé ses études en direction filmique à la Netherlands Film Academy à Amsterdam. Il montre dans ses films de courtes histoires de relations humaines mises en scène dans un contexte social plus large.
distribution | Some Shorts (www.someshorts.com)
(détails tirés du catalogue de REGARD 2016)


Le jury a également décidé d’accorder une mention à La Voce de David Uloth (Québec [Canada]) « pour l’excellence de sa mise en scène, la précision de son écriture et la justesse de son montage, tous au service d’une vision introspective satirique du temps présent ».

La Voce | David Uloth | 22 min | fiction | 2015
synopsis | Edgar travaille dans un abattoir de cochons. Il aime chanter l’opéra et il aime Ginette, sa stripteaseuse adorée. Le jour où il va lui demander sa main, Edgar la surprend avec un autre homme. Sous le choc, Edgar perd la voix et se retrouve malencontreusement avec une voix de cochon.
réalisation | David Uloth détient un baccalauréat en cinéma de l’université Concordia. Primés plusieurs fois,
ses treize films ont joué dans des centaines de festivals et ont été vendus à de nombreux télédiffuseurs. Il
travaille présentement au développement de quatre longs métrages.
distribution | Travelling, les films qui voyagent (www.travellingdistribution.com)
(détails tirés du catalogue de REGARD 2016)

<< Retourner à la page précédente

 
» Toutes les nouvelles

Hommage à Luc Perreault

Luc Perreault

Ce dossier-hommage sera alimenté au fil des semaines à venir par la mise en ligne progressive des témoignages énumérés ci‑dessous et par l’ajout d’articles de et sur Luc Perreault ainsi que de la liste des films ayant marqué sa vie.

>> Lire la suite

Nos membres publient

Le film choral

Les dernières publications de nos membres :

  • Le film choral, de Maxime Labrecque
  • Le cinéma québécois au féminin, de Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo
  • Le cinéma québécois par ceux qui le font, de Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo
  • La quatrième pierre, recueil de nouvelles de Claude R. Blouin
  • Le cinéma japonais et la condition humaine, de Claude R. Blouin
  • Quelque chose du paysage, d'André Roy
  • Une vie sans bon sens : regard philosophique sur Pierre Perreault, de Pierre-Alexandre Fradet
  • Barbe, premier roman de Julie Demers