aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Hommage à Luc Perreault : PRIX DE LA CRITIQUE - Un Petit pays visionnaire

PRIX DE LA CRITIQUE
Un Petit pays visionnaire

par LUC PERREAULT

 

Le film de Bertrand Langlois, Le petit pays a remporté dimanche le Prix de la critique québécoise, décerné chaque année au meilleur court ou moyen métrage présenté à l’occasion de la Semaine du cinéma québécois. Ce prix s’accompagne d’une bourse de 1 000 $, versée par l’Institut québécois du cinéma, de même que de 5 000 pieds de pellicule 16 mm, une gracieuseté de Kodak Canada.

Première œuvre d’une durée de 28 minutes, le film de Bertrand Langlois manifeste une indéniable originalité au plan de l’écriture. Écrit en collaboration avec le scénariste Gilles Noël, Le petit pays plonge le spectateur dans le décor rassurant d’un vieil appartement. Mais dès les premières images, le spectateur est surpris par des fondus enchaînés qui accélèrent le rythme des allées et venues des personnages. En même temps que le couple (interprété par Julie Vincent et Claude Laroche) prend possession de l’appartement, il s’empare de l’imagination du spectateur: on le regarde fasciné, transformer peu à peu ces pièces vides en un jardin botanique miniature où les plantes exotiques poussent au milieu d’une source qui coule en cascades. Mais l’âge d’or naïf à la douanier Rousseau et de poésie insolite à la Boris Vian (ou, pour prendre une comparaison plus proche de nous, de Réjean Ducharme), l’inspiration du Petit pays se fait tour à tour visionnaire et fantastique. Bertrand Langlois parle de son monde intérieur et ses images traduisent le trop plein d’une imagination très personnelle.

D’autant secondaire mais révélateur, la fin du film a été tournée dans un tunnel souterrain qui n’est pas sans évoquer la fin d’un film célèbre interprété par Orson Welles, Le troisième homme. Pour le besoin de cette scène, on a dû tourner dans l’une des multiples sections des égoûts montréalais, une première dans le cinéma québécois...

En couronnant cette œuvre de fiction d’un jeune talent à ses premières armes, les critiques québécois ont misé sur des valeurs de renouveau et d’originalité, valeurs que le film de Bertrand Langlois véhicule avec une rare intensité.

 

La Presse, mardi 14 octobre 1980, p. A17
© La Presse, 1980

 

Conseil d'administration

Composition du conseil d'administration de l'AQCC, tel que choisi lors de l'Assemblée générale annuelle du 26 janvier 2017.

  • Claire Valade - Présidente
  • Jean-Marie Lanlo - Vice-Président
  • Luc Chaput - Secrétaire-Trésorier
  • Kevin Laforest - Conseiller - médias électroniques
  • Pascal Grenier - Conseiller
  • Julie Vaillancourt - Conseillère

Nos membres

L'AQCC compte une soixantaine de membres représentant une vingtaine de médias différents.

Radio, internet, imprimé ou télévision, à l'AQCC, tous les types de médias sont représentés.

Consultez la liste des membres