aqcc.ca

Association québécoise des critiques de cinéma

Pierre-Alexandre Fradet

Biographie : Né à Drummondville en 1987 et vivant à Montréal, Pierre-Alexandre Fradet complète une thèse sur la philosophie du cinéma québécois à l’ENS de Lyon et à l’Université Laval. Rédacteur régulier pour Séquences depuis plusieurs années, il collabore à différentes autres revues et a codirigé deux dossiers : l’un, avec Tristan Garcia, sur le réalisme spéculatif (Spirale, 2016) ; l’autre, avec Sylvano Santini, sur la philosophie et le cinéma québécois (Nouvelles Vues, 2016). Il a publié notamment Derrida-Bergson. Sur l’immédiateté (Paris, Hermann, 2014) et Une vie sans bon sens. Regard philosophique sur Pierre Perrault (avec Olivier Ducharme, Montréal, Nota bene, 2016). Il dirige la série « Philosophie continentale » aux éditions Nota bene et a été chargé de cours à l'Université Laval.

Quel est votre premier film marquant ?
Opération beurre de pinottes de Michael Rubbo

Quelle est votre première critique publiée ?
Coécrit avec Julie Demers, « Petit regard sur le sang serbe », Spirale, n° 235, 2011, p. 17-18 – où nous pensons avec et contre la culture contemporaine de l’extrême.

Quel est le rôle du critique de cinéma, selon vous ?
Définir (ou redéfinir) les principes à l’aune desquels on peut apprécier une œuvre, éclaircir d’un point de vue formel, thématique et historique une démarche, et créer soi-même à partir de l’œuvre commentée.

Quel est votre rituel d’écriture ?
Marcher, penser, écrire alternativement dans les cafés et chez soi, assis ou le plus souvent étendu – pour concentrer son énergie au bon endroit.

Qui est votre critique ou théoricien de cinéma préféré ?
Peut-être plus encore que Stanley Cavell, Serge Daney, Patrick Straram, Jean Epstein, Pauline Kael, Hugo Münsterberg et Léo Bonneville (qui n’hésitait pas à mener de longs entretiens avec les cinéastes, chose de plus en plus rare aujourd’hui), je dirais André Bazin, à la fois pour sa plume, sa sensibilité réaliste et sa capacité à devancer Deleuze et à aller anachroniquement au-delà de lui (Deleuze ayant eu tendance pour sa part à analyser et apprécier le cinéma à travers le prisme parfois un peu étroit de sa propre philosophie : multiciplité, immanence, déterritorialisation).

Dans quel film aimeriez-vous vivre ?
Je vis déjà dans plusieurs films à la fois.

Quel cinéaste voudriez-vous inviter au cinéma ?
André Forcier, Robert Bresson, Apichatpong Weerasethakul, Jean-Claude Lauzon…

5 films internationaux préférés :
The Christies de Phil Mulloy
2001 : L’odyssée de l'espace de Stanley Kubrick
My Winnipeg de Guy Maddin
Les yeux sans visage de Georges Franju
La nuit du chasseur de Charles Laughton

5 films québécois préférés :
La bête lumineuse de Pierre Perrault
À tout prendre de Claude Jutra
Léolo de Jean-Claude Lauzon
Les aventures du timbre perdu de Michael Rubbo
Bestiaire de Denis Côté

 

Conseil d'administration

Composition du conseil d'administration de l'AQCC, tel que choisi lors de l'Assemblée générale annuelle du 26 janvier 2017.

  • Claire Valade - Présidente
  • Jean-Marie Lanlo - Vice-Président
  • Luc Chaput - Secrétaire-Trésorier
  • Kevin Laforest - Conseiller - médias électroniques
  • Pascal Grenier - Conseiller
  • Julie Vaillancourt - Conseillère

Nos membres

L'AQCC compte une soixantaine de membres représentant une vingtaine de médias différents.

Radio, internet, imprimé ou télévision, à l'AQCC, tous les types de médias sont représentés.

Consultez la liste des membres